Mille et une vagues
Mille et une vagues

"Rire est le propre de l’homme."

Rabelais

Accueil du site > Bric à brac > Victor Gelu
coin droitcoin gauche

dimanche 2 décembre 2007


Le poète marseillais

Victor Gelu

Un témoin remarquable de son temps



Le poète marseillais Christian Gorelli, accompagné de Gilles Patrat, propose un spectacle autour de Victor Gelu.

Victor Gélu, est né le 12 septembre 1806, mort le 2 avril 1885.

JPEG - 3.8 ko
Victor Gelu
Portrait anonyme

C’est certainement le plus grand, le plus puissant et le plus profondément marseillais des poètes. Il a vu le jour en bordure de la plaine d’Aix, 5, rue du Bon Pasteur, dans la boulangerie familiale.

Arrivé à l’âge d’homme, Gélu aurait pu s’embourgeoiser comme beaucoup d’autres, mais il reste du peuple jusqu’au tréfonds. Il voyage beaucoup, cherche à trouver sa voie dans divers métiers, mais Marseille reste son port d’attache. C’est en 1836 qu’il écrit sa chanson célèbre Fenian é Gourman . A partir de là, dans chaque chanson poème en langue provençale de Marseille, il fera parler et prendra le point de vue d’un personnage du peuple marseillais : le pêcheur Merlusse, un mitron, un cantonnier, un racleur…

JPEG - 13 ko
Monument marseillais
célébrant V. Gelu
Aujourd’hui disparu...

En 1840, il publie son premier recueil de chansons qui lui vaut un succès populaire immédiat ; puis il s’installe à Roquevaire auprès de son frère minotier. Retrouvant l’apaisement après la mort de sa fille, il écrit en novembre 1854 une de ses oeuvres majeures, Lou Credo de Cassian . Il publie en 1855 un roman, Nouvè Grané , et en 1856 une nouvelle édition augmentée de ses chansons. A la fin de sa vie il revient se fixer à Marseille où il meurt en 1885.

En 1886, un an après sa mort, était publiée une édition complète de ses œuvres, texte original et traduction, préfacée par Frédéric Mistral. Ses textes crus et parfois violents nous viennent d’un monde que l’industrialisation subite et les injustices sociales plongent dans l’incertitude. Gélu c’est le poète du Marseille populaire : des inventions verbales, du fantasque des situations, de la caricature jusqu’au délire et de la sensibilité aux inégalités.

Bibliographie

Non exhaustive…
- Chansons provençales et françaises, Senès, 1840.
- Chansons provençales (2e édition augmentée), Laffitte et Roubaud, 1856.
- Meste Ancerro vo lou Vieiugi. Chansons provençales avec glossaires et notes, Camoin frères, 1863.
- Lou Garagaï. Chansons provençales avec glossaire et notes, Camoin frères, 1872.
- Œuvres complètes, avec trad. litt. en regard précédées d’un avant-propos de Frédéric Mistral et d’une étude biographique et critique d’Auguste Cabrol (Charpentier, 1886, 2 vol.).
- Nouvè grané, Editeur / Edition : Université de Provence, 1987.
- Nouvè grané, édition numérique, © Centre International de l’Écrit en Langue d’Oc - 2000.
- Victor Gelu. Poète du peuple marseillais. Chansons provençales. Nouvelle édition. Ostau dau Pais Marselhès, Marseille, 2003.

Et sur Victor Gelu : "Victor Gelu - Poète de Marseille", publié par l’Institut d’Études Occitanes - ISBN : 2-905905-00-X

Et aussi…

Christian Gorelli, accompagné de Gilles Patrat, propose un spectacle de poésie en musique pour faire connaissance avec Victor Gelu en français.

L’Ostau dau Pais Marselhès, pour la ré-édition de l’œuvre de Victor Gelu en 2003, s’est livré à un travail particulièrement approfondi.

Ont aussi remis en musique Victor Gelu :
Dupain, D’aqui Dub, Jan-Mari Carlotti, Massilia Sound System, Lo Cor de la Plana, Lei Coralas dau Lamparo, Chin Na Na Poun…

P.-S.

Gelu,poète,poésie,Marseille,Provence,Victor Gelu,


coin droit coin gauche

Ami lecteur, vous souhaitez laisser quelques mots avant de partir... Cliquez ici !

coin droitcoin gauche
coin droit coin gauche