Mille et une vagues
Mille et une vagues

"Le cœur est humain dans la mesure où il se révolte."

Georges Bataille

Accueil du site > En mer > Le petit boulinier (1)
coin droitcoin gauche

jeudi 29 novembre 2007


Un bateau et toute la mer...

Le petit boulinier (1)

1977 - 1985...

Le "petit bou", d’abord une restauration heureuse ! Puis quelques années de croisières, été comme hiver, par l’Espagne, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Sicile, la Grèce et la Turquie...

Retrouvez peu à peu dans ces articles quelques moments marquants de la vie du "Petit Boulinier"...


JPEG - 31.6 ko
Le petit bou
Par petit temps, au large des Baléares

Il était un peu chouette, non ?

Gréé en houari, avec près de onze mètres de tirant d’air, pour 7,89 mètres de coque... Bas-étai et bastaques comme il se doit...

Tout bordé en pin d’Oregon, d’une seule pièce de l’étrave au tableau...

On consommait moins de 40 litres de gaz-oil par an... mais bien sûr, on faisait les manœuvres de port sous voiles, aussi souvent que possible.

Pour l’eau courante, une pompe à main (économe).

JPEG - 5 ko
Le Prussen
Serrant le vent,
boulines halées à bloc.

Pour les besoins élémentaires, un seau faisait très bien l’affaire... On s’éclairait et on cuisinait au pétrole.

Ah, qui n’a jamais mouché une lampe à pétrole ne sait rien de ces puanteurs entêtantes... et comprendra difficilement que je parle ici d’une poésie vraie, vieillotte et délicieuse.

Et bien sûr, il n’y avait pas la moindre bouline [1] à bord...

Notes

[1] Qu’est-ce qu’une BOULINE ?
Ce mot vient de l’anglais bow : avant, et line : cordage.
Sur les voiliers à « Phares Carrés » une bouline est une manoeuvre courante qui sert à régler les voiles carrées (grandvoile, misaine, etc.).
Elle est frappée, soit directement sur l’oeillet central, soit plus généralement par l’intermédiaire d’une patte d’oie appelée branche de bouline, sur les (trois) oeillets confectionnés le long de la ralingue de la chute, au vent. Elle sert à « porter la voile au vent ».
Les Boulines permettent donc d’affiner le réglage des voiles pour faire un meilleur près, quand les vergues sont brassées pointues, afin que le navire remonte encore plus près du vent.

Bon boulinier : se dit d’un voilier qui remonte bien au vent. C’est un bon « louvoyeur ».

Dans le langage familier, un boulinard est un bon marin, il sait faire du cap, naviguer au plus près... d’elles et... du vent ! ! !

Définition recueillie sur un document établi par les associations Vannes Fareham Voiles et l’Association des Plaisanciers du Port de Vannes.


coin droit coin gauche

Ami lecteur, vous souhaitez laisser quelques mots avant de partir... Cliquez ici !

coin droitcoin gauche
coin droit coin gauche